Yin-Yang – Gouvernance de l’information : Ne restez pas que sur la défensive

 

Pour le 1er Forum autour de la gouvernance de l’information, le 5 mai 2011, IBM m’a invité à faire une présentation en plénière pour introduire la gouvernance de l’information. Ce forum sera un lieu d’échange et de partage des meilleurs pratiques des sociétés telles Casino Technology, OSEO, RATP, Ricoh, SMA BTP autour des savoir-faire des sociétés IBM, Azlan, Business & Décision, Cap Gémini et Micropole, …

Dans le cadre de la présentation, il m’a paru sympathique (et nécessaire) de dresser un patchwork de l’écosystème autour de la gouvernance de l’information. Pas facile ! mais au fil de la construction du slide, j’ai vu naturellement apparaitre un YinYang, ce qui m’a motivé à me faire plaisir et vous faire partager un point de vue, et un extrait de la présentation “in prime” :D.

 

Vous devez commencer à le savoir, mais face à l’explosion du volume de l’information, la gouvernance de l’information est devenue un enjeu crucial pour les organisations (publiques ou privées). Dans ce contexte, de nombreuses organisations ont adopté de nouvelles pratiques (procédures, départements dédiés, outils…) pour maîtriser leur capital informationnel en identifiant les risques et la sensibilité associée à la gestion de l’information.

Vous entendez beaucoup parler de preuve, de CNIL, de Record Management, de master Class, de référentiel d’exigence, de plan de conservation, de procès, de E-Discovery, de perte d’information, de fuite d’information, de faille de sécurité, de perte de contrôle autour de l’information.

Des fois, je me dis : Mais arrêtons donc de nous complexer sur nos misères, allons vers l’avant, anticipons, soyons visionnaire, allons vers tout ce qui peut nous permettre de grandir, … . La gouvernance de l’information permet aussi et SURTOUT cela.

Si vous en doutez, sincèrement vous croyez pouvoir maitriser les quelques xxx 000 000 000 000 000 bytes d’information que l’on va avoir à gérer dans quelques années …

Ok, la partie Yin (Rouge et gris sur le schéma) autour de la gouvernance de l’information est un peu nécessaire. Mais dans quelle mesure la partie Yang (Bleu et vert) ne serait pas tout aussi intéressante, voir … prioritaire en terme d’investissement ?

3org - Yin et Yang - Ecosystème de la gouvernance de l'information

En fait, peut être devrions nous commencer à voir toute cette masse d’information comme une formidable opportunité de développement et d’innovation. Vous avez entendu parler d’Océan Rouge et d’Océan Bleu, vous pensez que cela peut s’appliquer plus facilement en bas à gauche ou en haut à droite ?

Et puis, en mode visionnaire, vous avez aussi probablement entendu parler de Linked Data (Tim Berners-Lee), et en terme de révolution le concept de Information Autonome Intelligente (IAI), ce sont surement des chemins du futur qui amèneront leurs lots d’opportunités.

Alors ne devrions nous pas essayez d’équilibrer le Yin et le Yang de la gouvernance de l’information et, par exemple développer tout ce qui peut nous permettre de nous ouvrir, nous développer et d’évoluer, comme par exemple la généralisation des réseaux sociaux dans toutes leurs formes et business model.

 

2 Responses to “Yin-Yang – Gouvernance de l’information : Ne restez pas que sur la défensive

  • Effectivement, l’Open Data, sujet sur le quel tu rayonnes sur ton blog (http://blog.networkvb.com/) est un sujet super d’actualité, et avec lui le linked data qui, je pense, va transformer le concept d’Information Autonome Intelligente (IAI).
    Et ces trois sujets ont véritablement besoin de gouvernance de l’information, dans sa partie Yin et dans sa partie Yang.

    Jean-Pascal Perrein
    http://www.3org.com

  • Bonsoir Jean-Pascal,

    Mon goût prononcé pour la culture asiatique est sensible à l’idée Ying-Yang. A travers mon blog, tu connais mon point de vue sur la governance de l’information. Je ne peux être que d’accord avec toi : passons à l’offensive.

%d bloggers like this: